Historique :

Ce sport canin est né en 1987 de l’imagination de John VARLEY qui avais pour mission d’occuper habilement un temps mort lors de « Crufts » (célèbre exposition canine anglaise). S’inspirant à la fois du jumping équestre, du Working Trials et de Shutzhound, il collabora avec Peter MEANWELL (spécialiste du Working Trials) afin d’élaborer des règles et un matériel spécifiquement conçu pour que la démonstration canine soit amusante et spectaculaire. Le projet devint réalité en 1978, un nouveau sport canin était né : l’AGILITY.

La discipline traversa la Manche grâce au concours de Royal Canin mais son essor spectaculaire en France fut l’œuvre de Jean-Paul PETITDIDIER qui contribua également à la reconnaissance internationale de la discipline. Depuis, le monde de l’agility se rassemble chaque année lors de la plus grande compétition d’agility : le championnat du monde.

 

Règles du jeu :

 

L’agility est un sport canin reconnu par la Société Central Canine. Ce jumping canin met en scène une équipe cynophile qui évolue sur un parcours homologué.

Cette discipline permet d’apprécier la complicité maître-chien et l’agilité naturelle de nos compagnons.

Le chien doit passer des obstacles dans un ordre précis, en un minimum de temps et sans faire de faute. C’est au conducteur de diriger son chien sur le parcours sans autres artifices que la voix et les gestes.

 

Les obstacles                                            Le règlement français